Matériaux pour construire un garage

Du matériau utilisé pour la construction d’un garage va dépendre beaucoup de choses et surtout la réussite du projet, d’où l’intérêt d’y apporter une attention particulière. Voici une liste des matériaux le plus souvent utilisés avec leurs avantages et leurs inconvénients.

Le garage en bois

De tous les matériaux de construction, il est celui sans conteste qui est le plus rentable et aussi le moins cher. Il est le matériau qui sert le plus souvent lorsque la construction d’un garage passe par une entreprise dans le cas d’un préfabriqué ou d’un garage en kit car sa légèreté et sa maniabilité le rendent plus faciles à utiliser. Il demande assez peu d’entretien (en tout cas si le garage est construit en bois naturel) et offre beaucoup d’avantages comparatifs. Le matériau est très résistant, notamment s’il est coloré et vieillira donc bien. Le matériau résiste donc bien au temps et également bien en cas d’incendie contrairement à ce que l’on pourrait croire, mieux en tout cas que le béton qui peut contrairement aux idées reçues se consummer beaucoup plus vite. Le bois est un matériau très performant en termes d’isolation et ne demande pas ou très peu de travaux supplémentaires pour cela puisque le matériau est naturellement un très bon isolant, que ce soit sonore ou thermique. Il est également bien plus écologique, dans la mesure bien sûr où l’on ne choisisse pas des essences rares ou lointaines, il est toujours mieux dans tous les cas de privilégier les arbres locaux car mieux adaptés au climat et ainsi plus résistants. Pour ce qui est des inconvénients, car il y en a même s’ils ne sont pas si nombreux, le bois retient la chaleur, ce qu’il faudra prendre en compte si l’idée est d’en faire une extension de la maison ou un lieu où l’on se prépare à passer du temps aux saisons les plus chaudes, l’installation de système de climatisation permet de pallier à ce problème. Le bois craint aussi l’humidité et des champignons pourront se développer si aucune attention n’y est portée mais choisir un bois traité peut remédier à ce problème.

 

Le garage en parpaing

Le parpaing est aujourd’hui un matériau très largement utilisé dans la construction moderne et il y a beaucoup de raisons à cela. Il s’agit de blocs de béton souvent creux érigés ensemble et liés par du mortier fait de ciment et de sable. On estime aujourd’hui qu’environ 80 % des constructions en France se font désormais en parpaing. Les avantages de ce matériau sont en effet nombreux. Le parpaing est vraiment très résistant à l’usure et aux intempéries, ils offrent une longévité très intéressante aux bâtiments qui en sont composés. Pour ce qui est du prix, il reste très abordable, ce qui explique entre autres sa très grande démocratisation, on peut estimer le prix du parpaing entre 1€ et 3€ l’unité. On peut aussi louer sa grande solidité, le parpaing est un matériau qui résiste très bien aux intempéries, notamment aux fortes tempêtes et, dans les pays à forte activité sismique, aux tremblements de terre. Il est également facile à poser, ce qui facilite grandement les travaux de construction. En revanche, le matériau souffre d’une très mauvaise capacité d’isolation, qu’elle soit sonore ou thermique, il faudra prendre cela en compte lors des travaux et ajouter un doublage isolant. Le matériau en outre manque de souplesse et ne permet que peu de fantaisies architecturales de par sa forme très particulière qui ne s’adapte pas toujours facilement aux vicissitudes du terrain.

Le garage en brique

Il y a deux types de construction en brique, chacune ayant ses particularités: la brique monomur et la brique creuse traditionnelle. La brique monomur connaît un grand succès ces dernières années notamment pour ses qualités thermiques car le matériau seule peut assurer une bonne partie de l’isolation voir sa totalité dans les régions tempérées. En hiver les murs accumulent la chaleur du rayonnement solaire et le processus s’inverse en été lorsque les murs conservent durant la journée la fraîcheur accumulée dans la nuit précédente. Ses inconvénients principaux sont son prix et également la difficulté à trouver des professionnels sachant bien la manier car le matériau manque de souplesse. Le matériau est cher notamment car sa fabrication nécessite une dépense énergétique importante, il faut faire cuire les briques à très haute température. En ce qui concerne la brique creuse traditionnelle, il s’agit d’un produit moins cher car plus naturel et souvent de ressource locale, également plus facile à mettre en place. Ce matériau est utilisé depuis l’Antiquité, il est donc bien connu et éprouvé. Ici la résistance thermique est très bonne et les murs en brique traditionnelle offrent une bonne régulation hygrométrique naturelle. En ce qui concerne les inconvénients, ils sont les suivants: l’isolation phonique n’est généralement pas très bonne et peut nécessiter des appoints. L’inertie du matériau est faible et la plupart des murs en brique traditionnelle doivent être complétés avec des éléments en béton (comme les parois intérieures) pour en assurer la solidité.

Recevoir 3 devis gratuits

Rapide & sans engagement


Cliquez ici